Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce titre, emprunté à l’essai de Stéphane HESSEL, est un appel à la résistance, à ne pas tout accepter, ne pas se résigner, mais au contraire lutter et s’engager contre une attaque en règle de notre modèle social et de nos libertés.

 Nous assistons actuellement à une destruction de notre démocratie. Des lois liberticides fleurissent à tout va. Nous devons dénoncer et  lutter contre les mensonges d’Etat (Masques, test, préparation de la lutte contre le COVID, …)

Le Conseil de Défense composé du Président de la République, du 1er ministre, du ministre de la défense, de l’intérieur et de 2 généraux décide de tout. Ce conseil de défense est-il légitime pour une crise sanitaire? Où est le conseil des ministres, où sont les débats parlementaires ?  Où sont passés les avis des médecins, associations, syndicats ?

 La démocratie et les libertés publiques reculent, notamment par l’instauration de Lois néfastes a la Démocratie et à la République

  • la loi « relative à la sécurité globale » prochainement examinée au Parlement , le Gouvernement a engagé la procédure accélérée sur ce texte le 26 octobre 2020

 

 Si le texte passe, il interdira la diffusion publique, de vidéos, d’ images des forces de l’ordre en exercice. Il est prévu une sanction d’un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende du fait de diffuser, alors qu’à contrario les forces de l’ordre ne portent pas toujours leurs plaques d’identification. Cette loi est initiée par le MODEM, 5 députés LREM dont Christophe CASTANER (notre ancien ministre de l’intérieur) et Jean-Michel FAUVERGUE (ancien chef du RAID !), donc une loi dictée par des policiers !

Concernant le droit de manifester : des drones pourront bientôt être utilisés pour surveiller les manifestations. Ces drones transmettront directement les images à un poste de commandement, images directement archivées, chaque manifestant pourra être identifié  et fiché!

 

  • La loi ASAP « accélération et  simplification de l’action publique » doit faciliter et simplifier l’accèes  aux services publics. Or, nous assistons à un recul de l’encadrement des marchés publics et des droits d’accès aux documents administratifs. Lors des derniers débats parlementaires, au mépris de la constitution, la secrétaire d'État en charge du projet, Agnès PANNIER-RUNNACHER, a envoyé personnellement plusieurs SMS à des présidents de groupe la semaine dernière, pour tenter de les dissuader de présenter un recours au conseil constitutionnel !

 La loi ASAP, si elle simplifie l’obtention des papiers, contribue au démantèlement du droit à l’environnement, implantation de site industriel, alors que nous avons vécu l’épisode LUBRIZOL, réforme par ordonnance des institutions tels ONF, suppressions des 18 commissions administratives (comme sur le démantèlement du nucléaire et de ses déchets), la dangerosité des entreprises où l’on aura des garanties de dérogation avec l’art 25 qui autorise le préfet de dispenser d’enquête publique, et l’article 26 qui prévoit que les travaux pourront commencer avant l’autorisation.

 

Et pendant ce temps :

 Qu’en est-il du réchauffement climatique ?

 Qu’en est-il de la pauvreté, de la précarité dans notre pays ?

 Qu’en est-il des luttes sociales : chômage, retraite, sécurité sociale que l’on affaiblit ?

 Tout est mis en place pour faciliter le travail de l’extrême droite qui attend son tour : L’Action Française, groupuscule de l’extrême droite a déployé dernièrement une banderole, place de la république ou était mentionné : « DECAPITONS LA REPUBLIQUE »

Que fait le gouvernement contre ces extrémistes !!!

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :